lundi 31 octobre 2011

T'as une vie privée ? Ah bon... (un pavé dans la mare #8)

Certaines, comme vous et moi ont fait le choix d'exposer des bribes de leur vie privée au monde entier (ça c'est mon côté Minus). D'autres affichent leurs humeurs sur les réseaux sociaux. Là-dessus, soyons clair, c'est nous qui choisissons de nous livrer par morceaux ou entièrement.

Par contre,  en ce qui me concerne je ne vous raconte pas tout (oui, c'est honteux !), j'en garde un peu pour nous. Mais sachez, les copines et les copains (j'ai au moins deux Y qui pointent le bout de leur nez ici !) que lorsque vous mettez les pieds dans mon lycée, votre vie privée, vous pouvez l'oublier.

Heureusement que les pavés ne moisissent pas car celui-ci je me le garde sous le coude depuis plus d'un an. Ma Canette, j'espère que la mare est grande parce que ce gros pavé là je vais me faire un plaisir de le lancer.



Revenons aux vacances d'avril 2010. Sentant bien qu'il y avait un truc bizarre qui se tramait (mes seins ne voulaient plus rentrer dans leurs bonnets), je me suis décidée à me plier à l'exercice acrobatique du pipi sur le bâtonnet. Résultat des courses, bingo, la monstresse s'était installée !

Fin des vacances, rentrée, une semaine de cours passée et, un mardi en fin d'après midi, pendant que j'expliquais brillamment la durée de gestation des animaux domestiques, une de mes élèves m'interrompt et me dit : "Madame, j'peux vous poser une question ?". Allez poulette, j'écoute ! La minette regarde autour d'elle et lance : "Madame, c'est vrai que vous êtes enceinte ? C'est Mme J. qui nous l'a dit !"

Argggggh ! Bien évidemment, je n'avais parlé de mon état de gestation à personne. Ne me laissant pas démonter pour si peu, j'explique à mon adolescente que je n'avais pas à répondre à ce genre de questions et qu'elle n'aurait qu'à bien me scruter pendant les mois à venir pour avoir sa réponse. La petite, devenue toute rouge, continue : "Mais Madame, c'est pas de ma faute, même Mme G. en rentrant en cours, nous a demandé si on savait si Mme Passie était en cloque ou pas..." (joli le vocabulaire, non ?).

crédit photo
Mais comment ont-elles su ? De ventre je n'en avais point, mes nouveaux obus étaient planqués comme à leur habitude dans des tops vaporeux. Une seule explication possible, Mme J. et Mme G. avaient fouillé mes poubelles, employé un paparazzi, ou lu dans le marc de café. Et bien évidemment, mes chères collègues ne se sont pas contentées de garder leurs suspicions pour elles, non non, cette rumeur a fait le tour du lycée.

Intimité volée, secret dévoilé, vie privée pillée. Sentiment d'être trahie et de devoir mentir pour garder un semblant de vie privée.
Mais bordel (oups, pas bien la vulgarité), occupez vous de vos fonds de culottes et foutez nous la paix !

 Dites, vous aussi, parfois on vous confond avec Monica Belluci, ou Kate, ou William ou... ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Terreur (Vie de mère #1)

Vies de mère (pour ceux et celles qui n'y ont pas encore jeté un coup d'oeil) c'est une super initiative de Kiki the mum : un blog participatif, un défouloir pour raconter ces petits moments que seules les mamans arrivent à capter. 

Du coup, comme moi aussi je suis une mère qui vit sa vie de mère, je m'y suis lancée et ça donne ça :

Terreur 

Ma fille veut notre peau, ce n'est pas possible autrement !
Est-ce dû à une indigestion de citrouille, un trop plein de sorcière (suis une fée moi, pas une sorcière) ou une surabondance d'araignées ? Le fait est que la monstresse est en pleine phase de terreur (nocturne)... la suite ici !

Et vous, votre vie de mère ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 29 octobre 2011

Housewife totalement désespérée

crédit photo
Ma matinée  ressemble à s'y méprendre à ça. Sauf que je n'ai pas briqué la vaisselle, que je ne portais pas cette jolie robe rouge vintage à faire pâlir d'envie ma keupine Bernadette et que Mari Adoré n'a pas fait reluire la Mustang.

Non, ce matin, je me suis adonnée à mon deuxième sport de prédilection (après le rugby, of course) : le repassage. Moi le repassage, j'aime ça, ça me détend, ça me permet de m'évader, ça me permet d'être maniaque (allez-y vous pouvez pouffer). 

Par contre, je ne repasse correctement qu'en regardant la télé. Soit, c'est un concept particulier mais largement partagé. Du coup, j'ai donc allumé mon poste (ça fait rétro, non ?), ma centrale et go !

Je me suis retrouvée, nez à nez avec Marie-Ange Nardi qui après avoir brillé de son intelligence dans Pyramide (on en reparlera) nous fait la preuve de ses talents de télé-vendeuse sur TF1. Et là, je me suis subitement trouvée décérébrée. J'aurais tout puis lui acheter à Marie-Ange : 
c'est y pas sexy ???

  • les tulipes d'exception que ma chèvre (je ne parle pas de ma belle-mère) se serait empressée de dévorer ;
  • le panty silhouette qui vous fait perdre deux tailles de pantalon d'un coup ;
  • tarte réussite avec ses moules en silicone qui auraient fabuleusement pris la poussière dans un placard ;
  • le beauty bust qui vous regalbe les nichons en un coup de baguette magique ;
  • mais pas le bloc action vapeur car le mien en plus de nettoyer il aspire.

Pour m'enfoncer un peu plus dans mon état de coma télévisuel, TF1 enchaîne avec "le premier amour". Comment ne pas être émue par Pascal qui souhaite retrouver Marie-Ange (j'suis poursuivie !) après 32 ans ? Ce pauvre Pascal qui se fait jeter comme un malpropre par son premier amour pour la deuxième fois. Sortez moi les kleenex !



Et cerise sur le gâteau, je me suis même coltinée "Tous ensemble". Et là, TF1 ne lésine pas sur les bons sentiments pour nous arracher des larmes, ils ont même cassé la cheville de ce pauvre Marc-Emmanuel. L'état déplorable de la baraque à reconstruire, on s'en tape mais la cheville de ce pauvre Marc-Emmanuel, ça c'est vraiment un drame. 

Si avec ça la ménagère n'est pas désespérée, je ne sais pas ce qu'il faut de plus ?


Mais pourquoi est-ce que j'ai perdu cette fichue télécommande ?

Edit : la télécommande est retrouvée, c'est le chien qui l'avait piquée. Du coup, je scotcherai le chien devant Amour, Gloire et Beauté pendant toute une matinée !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pouvez reprendre le cours normal de vos activités

crédit photo
"Chéri, aujourd'hui , y a pas rugby ! " 

C'est fou comme l'organisme prend vite des habitudes. Depuis le 9 septembre et jusqu'à la semaine dernière, je me suis réveillée, en bonne amatrice de rugby, à des heures plus que matinales pour regarder , parfois, des matches improbables. Je m'extirpais avec toute la discrétion dont je suis capable (équivalente à celle d'un bulldozer), pour rejoindre le salon et allumer la télé.

Mes week ends étaient sous le signe de l'ovalie :
- Aller faire les courses le samedi matin ? Pas possible, il y a Argentine-Roumanie, et tu comprends Mari Adoré, je ne veux pas le louper ! 

- Une petite promenade en poussette avant le déjeuner ? Non, mais t'es pas un peu malade Jolie Bichette ? France-Canada ça te dit quelque chose ??? Promis, on en fera deux cet après-midi !

- Faire du repassage en regardant une mêlée ? Bon, j'ai testé, ça m'a valu deux brûlures au troisième degré, le linge propre n'aura qu'à attendre 80 minutes, il n'en sera pas plus froissé !

Bien évidemment, l'excitation du ballon pas vraiment rond est arrivée à son paroxysme le week end dernier. J'avais demandé à Mari Adoré de prévenir la Pince Coupante, que dimanche, ce n'était pas la peine d'organiser quoi que ce soit, que dimanche nous n'étions là pour personne, que dimanche c'était LE jour !

Dans son for intérieur, je pense que Mari Adoré est soulagé. Il a enfin retrouvé une Fée normale (voir ici ce que le rugby a comme effets sur la famille Passie), prête à se plier à ses obligations de femme, de mère et de bonne consommatrice de moins de 50 ans. 

Maintenant, c'est promis, Mari Adoré, ce week end je reste au lit !

Et vous, vous faites quoi aujourd'hui ?


p.s. : moi je vais aller ranger le chantier que vous m'avez mis hier !

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 28 octobre 2011

C'est beau et ça sent le neuf ! (Inauguration)

crédit photo
Willkommen, Bienvenue, Welcome !

Après une journée passée à arracher le peu de cheveux qui poussent sur mon crâne d'oeuf, ennuyer ma douce Annaïg à cause d'une poule qui n'avance pas, d'un picto qui n'en fait qu'à sa tête et d'une liste qui part en vrille  et à demander à Mari Adoré : "C'est beau, hein ? Dis, ça te plait ?" (Mari Adoré qui s'en soucie presque autant que de sa première chemise), j'ai la joie, le plaisir, que dis-je, l'honneur de vous accueillir dans ce lieu tout beau tout neuf. 

Allez-y, entrez, faites comme chez vous, je vous laisse faire le tour du propriétaire. 

Pour les gourmands et les assoiffés, le buffet se trouve dans le salon, vous ne pourrez pas le louper.

Maintenant que vous avez découvert le nouveau look de "Fais pas ci, Fais cela !", je tiens à vous présenter mon génie qui sort de sa lampe, ma petite fée à moi : Annaïg as Tataninig

Annaïg, je te laisse te présenter !

Bonjour tout le monde, heureuse d'être avec vous. Pour cette occasion, j'ai ressorti ma petite robe saumon qui était dans mon dressing. 

Je pense que la couleur s'accorde très bien à ton petit champagne rosé que je vois sur ta table là-bas !! Mhmm, ce n'est pas l'odeur de Maroilles que je sens là, la Fée Passie ? Je croyais que... Oui, tu as raison, passons, revenons à ta question. Alors, voilà, pour commencer, je suis avant tout maman de trois filles (9 ans, 7 ans et  2 ans). 




Je suis graphiste depuis plus d'une dizaine d'années. 
Depuis le 1er octobre, je suis officiellement à mon compte, à la maison !!! Chouette, non ??? Je peux enfin faire plaisir à mes clients et surtout prendre un peu plus de temps pour eux qu'en imprimerie où c'est l'usine !! D'autant plus que j'ai tendance à prendre trop à coeur ce que je fais. Bref, je peux également jongler avec mon métier l'illustratrice ce qui était un peu plus dur avant.

Tu nous présentes ton travail ?

Je suis donc graphiste en communication, je réalise et crée des logos (pour les entreprises, les associations...), des maquettes, des affiches, des flyers, des mailing (quelques exemples sur mon blog dans l'onglet communication :-)).

Je suis également illustratrice en édition, depuis cette année seulement et grâce à Marido, l'auteure avec qui je travaille actuellement, qui m'a écrit un texte sur mesure !! D'ailleurs, soit dit en passant, elle adore ton blog !!

Cependant, j'ai toujours baigné dans la peinture et le dessin, lorsque j'étais graphiste, le week end, j'allais vendre mes toiles dans les expositions, les marchés du Finistère. Je travaillais beaucoup sur commande.

Et ton actualité du moment ?

Oulala, je jongle en ce moment :
  • sur mon installation : publicité via les journaux, communication, prospection commerciale...
  • sur la suite de "La lettre de Valentin" éditée chez "chouetteditions", une maison d'édition bien sympathique qui propose des livres en numérique et en papier pour les 3-18 ans.
  • sur la préparation du salon du livre à Carhaix qui a lieu les 29 et 30 octobre.
  • sur des toiles commandées par des clients.
  • sur les marchés de Noël, création de bijoux pour enfants (papa et maman (ancienne bijoutière) vont m'aider).
  • sur la création d'un logo d'entreprise et sa publicité.
  • sur un gros projet dont je ne peux rien divulguer pour l'instant !!
  • et sur, je ne peux pas tout dire...
Ah, j'oubliais... sur la préparation de mon repas de dimanche pour 8 adultes et 9 bambins, masque d'Halloween à télécharger chez mon amie Cocco. Après tout ça, je vais essayer de profiter de mon 1er novembre pour recharger les batteries !

Pourquoi ce nom pour ton blog ?

Mes filles et mon mari m'ont toujours appelée Ninig, c'est le diminutif d'Annaïg. Mes amis me nomment Ninig et mes neveux "Tataninig", alors voiloù !

Tes impressions sur ce projet ?

Oh !! J'ai été contente lorsque j'ai reçu ton mail. Je ne sais même pas si un jour j'aurais eu l'idée de le proposer à mes clients. Maintenant ça fait partie de ma liste !! Et pour te remercier, je t'enverrai, la semaine prochaine, mon premier livre illustré "Lizher Malo" écrit par Marido, édité chez "Keit vimp Bev", mais attention, je vais m'occuper de te mettre la traduction en français pour que tu puisses raconter l'histoire à ta choupinette plus tard. 

Et enfin, j'ai été ravie de travailler avec toi, tu es vraiment très sympathique et amusante. je suis très honorée d'être gravée sur ton blog.

Des projets, des envies ?

Il y en a plein !!! Je vais reprendre avant un petit bout de tarte pour éponger !!! Surtout avec la fatigue, je ne voudrais pas faire tâche devant les filles :-)))

J'aimerais bien, dans un premier temps, que la pluie s'arrête de tomber en Bretagne. Euh.. voilà, ça commence, je m'égare... Non, ce que j'aimerais avant tout, dans mon travai, c'est que mon livre auto-biographique "Maman et Illustratrice" soit édité !! Ensuite, avoir des tas de projets toujours aussi différents les uns que les autres. ET rencontrer des gens aussi sympathiques que notre chère Fée Passie.
Des trucs à rajouter ?

Je crois qu'il vaut mieux que j'arrête là. J'ai la route à prendre et ne voudrais pas faire fuir tes fidèles lecteurs !!

Je te remercie encore pour ta confiance envers ce projet et ton interview. je te laisse et si jamais tu as un souci, n'hésites pas à me toquer, je serai là pour toi (SAV). 

Allez, les filles, on y va. On dit Kenavo et à bientôt à la Fée Passie. Attention au crapaud en sortant, voyez les filles, celui-là n'a pas su se tenir !!!

Encore une fois merci à ma Bretonne préférée pour son talent, sa patience et son humour. Je vous l'avez bien dit qu'elle était top la minette !

Eh, oh faites gaffe avec les bouchons de champ', vous allez dégommer le lustre !

Alors, vous en dites quoi de mon nouveau chez moi ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 27 octobre 2011

Fermé pour cause de travaux

Demain matin et exceptionnellement, ce blog sera fermé pour cause de travaux. 

L'invitation pour l'inauguration du tout nouveau "Fais pas ci, Fais cela" tient toujours, je veux des smokings et des décolletés plongeants !!!

Pendant que vous peaufinerez votre maquillage et votre brushing, Tataninig et moi, nous donnerons les derniers coups de pinceaux et tartinerons les canapés.

Je compte sur vous pour mettre l'ambiance !

Au fait, vous voulez quoi comme musique ?

p.s. : Réouverture aussi rapide que possible, amenez moi du Guronsan !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Je rêve d'être papa...

Pendant toute ma grossesse, j'ai entendu un paquet de banalités, de préjugés et blablas de vieilles dames. Je ne compte plus les :
  • "Ah, mais tu le portes haut, ce sera un garçon (ou une fille en fonction des régions)" ;
  • "Mais tu es grosse, tu es sûre qu'il n'y en a pas deux (à cinq mois de grossesse, parce qu'après on aurait dit que j'avais juste avalé un ballon de baudruche" ;
  • "Tu verras, si c'est une fille elle te ressemblera comme deux gouttes d'eau et si c'est un garçon ça sera Mari Adoré tout craché (c'est bien, les gens ont exclu d'entrée de jeu l'hypothèse du facteur)" ;

Le déballage du paquet cadeau ayant eu lieu, la Terre entière (rien que ça) fit la connaissance de Jolie Bichette. A ce moment là, je me suis dit que les platitudes allaient cesser. Mais non ! Je ne sais plus qui, la première (c'est un truc de bonne femme) m'a asséné le coup de grâce, la petite phrase qui tue, le coup de poignard dans le dos : "Oh, c'est une fille ! (Ouais, bravo, elle est habillée tout en rose !), alors là, ma pauvre, tu n'as vraiment pas de chance, cette enfant n'en aura que pour son papa et en plus ça dure toute la vie."

Combien de fois ai-je entendu ça ? Pas uné, pas dix mais, à mon avis une bonne centaine ! Aujourd'hui, c'est clair, je pense qu'elles m'ont maraboutée ces mémères !

Jusqu'à il y a peu de temps, pour Jolie Bichette, Papa et Maman c'était équivalent. Certes, celui avec qui elle prend le bain c'est Papa, mais celle avec qui on use les roues de la poussette ou les semelles des chaussures c'est Maman. Interchangeables, nous étions.

Mais depuis peu, il y a eu un déclic. Le "Je suis la fifille dorée de mon Papa" s'est allumé dans son petit crâne. Et depuis, Jolie Bichette s'est lancée dans une grande opération séduction :
  • les sourires ? Bon j'en fais deux ou trois à ma mère quand elle me tend amoureusement un boudoir, mais alors quand je vois Papa, là, je ne m'en remets pas. Je lui montre mes deux dents et toute la bave qui se trouve dans mon bec de moineau ;
  • les câlins ? Non mais tu crois vraiment que je n'ai que ça à faire Maman ? Là, tu vois je suis trop occupée à essayer de grimper sur le canapé, à vider les placards, à épiler les oreilles du chien (rayez la mention inutile). Papa apparaît dans le paysage ? Alors là, je cesse toute activité en cours, je me propulse aussi vite que mes quatre pattes me le permettent et je lui tends les bras. Chouette, il me prend et je lui colle mon nez dans le cou ;
  • les bisous ? Alors là minute, je sais à peine les faire. Ok, c'est ma génitrice qui m'a appris à faire ce bruit bizarre avec la bouche en collant ma trombine sur la joue de quelqu'un. Le truc, c'est qu'elle ne comprend pas, ma mère, que je préfère les joues qui piquent. 

Cette fois, c'est clair, cette petite pintade n'a d'yeux que pour son père ! Mais qu'il en profite maintenant, car lorsqu'elle utilisera ses stratagèmes à l'âge de l'adolescence, ce ne sera plus pour la beauté du geste, mais pour la beauté du jean's (ou du portable, ou des chaussures, ou du sac, ou....).
Ah, ah ! Vengeance !

Ce qui est étrange dans cette histoire, c'est que moi aussi je suis une fille (jusqu'à preuve du contraire) et que moi aussi j'ai un papa. Un papa que j'aime beaucoup mais qui (aux dires de toute la famille) n'a jamais été l'objet de toutes mes passions. Non, moi je ne voyais que par Môman (allez-y vous pouvez attaquer mon analyse et ma psychothérapie, c'est parti !). 
C'est donc clair, Jolie Bichette, je rêve d'être ton père !

Jalouse, moi, non... Dites les filles, comment on fabrique les garçons ?

Voila ma participation (un peu déformée je l'avoue et surtout très en retard) au "Etre de mère" de Babidji.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 26 octobre 2011

Bonne élève : la preuve !

Youhouh !!!! Les valises sont bouclées, le coffre en train d'être chargé (tirage à pile ou face avec Mari Adoré avec une pièce truquée) et moi j'ai le droit de bloguer 15 minutes pour me récompenser de mon comportement exemplaire avec ma Pince Coupante.

Mari Adoré a même rempli mon bulletin :

Français : 16/20 : Très bon travail. A gardé son accent berrichon même en immersion dans le Nord.

Langues étrangères : 17/20 : Se fait bien au dialecte local, compréhension orale parfaite, expression en constante amélioration.

Mathématiques : 10/20 : A encore des progrès à faire. Ne sait pas additionner les parts de tarte au Maroilles.

Géographie : 15/20 : Belle progression. Est capable de se repérer dans des endroits traversés pour la deuxième fois. Remarque : non, Ma Fée, les Belges ne sont pas fous...

Histoire : 17/20 : Félicitations ! A retenu et restitué quasiment sans faute la généalogie de la famille.

Physique-Chimie : Pas de note ce trimestre, mais le concept de la saponification est maîtrisé. La dose de produit vaisselle employée est en nette diminution (moins d'un flacon pour une vaisselle, c'est un véritable miracle).

Sciences de la Vie et de la Terre : 18/20. Excellent : A encore trouvé le moyen de ramener une bestiole vivante à la maison. Brigitte Bardot, sort de ce corps !

Comportement : Exemplaire, je vous dis ! Pas un oeil noir, pas une moue, juste parfaite !

Avis de Mari Adoré : Félicitations mais doit maintenir ses efforts tout au long de l'année.

Vous croyez que je pourrais ramener le même la prochaine fois ?

p.s. : Merci à Mari Adoré d'avoir participé à la rédaction de cet article, c'est un véritable effort qu'il fallait souligner !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 25 octobre 2011

Tenue de soirée exigée

Vendredi, les copines (et les copains) c'est tenue de soirée exigée. Oui, car vendredi vous êtes tous conviés au cocktail en l'honneur du ravalement de façade de ce lieu.

Vous aurez le privilège de couper le ruban et de rencontrer celle sans qui rien n'aurait été possible : une fille bourrée de talent et de gentillesse.

Je crève déjà d'envie de vous dévoiler un peu de ce nouvel univers mais pour une fois je vais tenir les délais, je ne lâcherai rien avant vendredi.

Pour les curieux, je vous invite à aller goûter deux ou trois petits fours en avant première chez Annaïg pour vous faire une idée de ce que vous verrez ici.

Bon, je sors combien de bouteilles  ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 24 octobre 2011

Encore en vie

Après une journée complète chez ma Pince Coupante, je suis encore en vie et toujours pas en prison.

Par contre j'ai un affreux doute. Je crois qu'Elle a cherché à m'empoisonner. L'histoire de Blanche neige et de la pomme a dû l'inspirer ce n'est pas possible autrement...

Dès samedi soir, la Pince Coupante, a commencé ses manigances. Accueil cordial (je ne lui en demandais pas plus),  aide efficace au déchargement du carrosse, apéritif au whisky (là, j'aurais déjà dû me douter de quelque chose) et dîner au Maroilles (mon pécher mignon du Nord).

Honte sur moi, peur à ma balance, je me suis goinfrée (il n'y a pas d'autre mot pour décrire d'une part le nombre de part de tarte au fromage qui pue que j'ai pu engloutir et d'autre part la vitesse à laquelle j'ai absorbé tout ça).

Une heure plus tard, de violents maux de ventre m'ont assailli. Des crampes pires que des contractions, des sueurs dignes d'une mission dans le Sahara, la bouche aussi pâteuse qu'une bétonnière remplie de ciment. Quel poison a-t-elle employé ? Du cyanure, du curare, un truc encore indécelable ???

Et surtout, comment s'y est-elle prise pour que le poison n'atteigne que moi ? A-t-elle fait appel aux services d'un mentaliste qui m'aurait orienté sur les parts de tarte à prendre ? A-t-elle versé le poison dans mon verre sans que je m'en rende compte ? A-t-elle imprégné ma partie des draps d'une substance à pénétration transcutanée ? Le mystère reste entier, à vous de l'élucider !

Vous voyez bien qu'elle en veut à ma vie ! Comment ça, c'est une crise de foie ?

Vous avez un antidote ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 21 octobre 2011

En vitesse...

Semaine de malade, rythme effréné, boulot par-dessus la tête et nuits trop courtes. C'est un parfait résumé des quelques jours passés. 

Là maintenant tout de suite je ne devrais même pas être devant mon écran mais en train de bourrer la valise de couvertures, vestes polaires, après skis et autres trucs bien chauds car demain nous partons voir ma glaciale Pince Coupante.

Je compte bien squatter la connexion internet de l'antre de la mégère donc vous aurez rapidement de mes nouvelles... sauf si je suis en prison pour meurtre aggravé ou sous camisole chimique pour neurasthénie ou bien encore noyée au fond d'un tout petit ruisseau.

Dites, vous m'apporterez des oranges ?


p.s. : j'ai un tas de commentaires en retard mais je vais rattraper ça !

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 18 octobre 2011

Hot stones (bavardages de nanas #5)

Avertissement : A prendre au 39 °, je n'ai rien contre les esthéticiennes !

Belle et détendue voilà ce que je rêverais d'être en ce moment. Bon, pas belle comme Monica Belluci ou Emmanuelle Béart, non juste les cernes en moins, la peau toute rose, le capiton remodelé et surtout les muscles détendus.

Ce n'est pas l'idée de passer des heures entre les mains d'une esthéticienne qui me fait palpiter, parce que moi les Christiane version Les Bronzés, ça me le fait moyen. Non, ce qui compte c'est le résultat. 

Parce qu'il faut bien le dire, le dur moment de l'examen de la nature de la peau et la découverte par la Christiane de notre amas de points noirs sur les ailes du nez, on s'en passerait bien. Surtout que de ce constat découle une séance de torture : le perçage de ces vilains pores obstrués. 

Le pire dans cette histoire, c'est que nous ne voyons pas ce qui se passe (sauf si on est capable de loucher fortement en gardant la vue nette) et que notre imaginaire fonctionne à 500 km/sec : d'un coup, ce ne sont plus de points noirs, mais des geysers qui déversent leur contenu (si vous êtes au petit déj' dites merci à la Fée Passie) ou des volcans qui dégueulent leur lave... Et après ça on doit garder sa dignité...

Et puis, il y a les petites remarques pernicieuses du style : 
  • "Vous faite un gommage tous les combien ? " A chaque fois que la lune est pleine mais si et seulement si ce n'est pas un lundi, un mardi, un jeudi ou un vendredi,  ma chère Christiane.
  • "Vous utilisez bien une crème de jour, de midi, de 4 heures et de nuit ?" Absolument et en plus j'en ai même une pour appliquer à l'heure du thé...
  • "Vous avez essayé le... ?" Et là, s'ensuit une liste improbable de mots barbares que je ne citerai pas ici de peur de vous faire fuir (ou peut être parce que je ne m'en souviens pas).

Passons rapidement sur l'épilation, de ça on en a déjà parlé dans un précédent bavardage et attaquons enfin le vrai moment plaisir : le massage.

Si on veut s'amuser à faire le tour de ce qui existe en terme de massage on pourrait écrire un annuaire. Certains portent des noms qui font voyager (suédois, californien, chinois, thaïlandais...), d'autres font presque peur (amma, polarisation énergétique (???), rolfing). Tout ça pour dire qu'on va te tripoter, te papouiller, te tordre, t'étendre, te frictionner dans tous les sens.

Personnellement, j'en ai testé un qui vaut le détour : le massage au pierres chaudes. Un délice, un vrai moment de bien être, limite un orgasme épidermique. Imaginez, des pierres toutes rondes, toutes chaudes qui vous parcourent le dos, le buste, les pieds... 

"Vous pouvez vous endormir !" qu'elle disait ma Christiane. T'es folle ou quoi, un truc pareil ça s'apprécie, ça se savoure et puis hors de question que je me mette à baver sur ton petit oreiller. En plus, il a coûté un bras à ma petite soeur et mon Chéri-Chéri de l'époque, ce massage, ce n'est pas le moment de gâcher !

C'était bien évidemment ma participation aux bavardages de nanas de Maman bavarde. 


Et pour vous les filles, ça sera quoi ??? Un petit soin du visage, un palper rouler, un massage shiatsu ? Vous l'aimez votre esthéticienne ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 17 octobre 2011

J-5 avant la Pince Coupante (un pavé dans la mare #7)

Cette semaine, un pavé perso dans la mare de La Mère Cane. Je préfère le jeter là qu'à la tête de ma chère Pince Coupante (ma belle-doche pour ceux et celles qui n'auraient pas suivi les premiers épisodes). Ma Canette, si la mare déborde je viendrai passer la serpillère.

Dans cinq jours, à cette heure-ci je serai "on the road again" vers les contrées les plus septentrionales de notre cher hexagone. J'aurais bien évidemment pris le soin de m'équiper en fonction: polaires, moonboots, gants et écharpes ; mais rien ne protège suffisamment contre le frimas qu'instaure ma Pince Coupante.

Je vais donc m'exposer sans couverture de survie à l'indifférence de cette femme qui pourrait être ma deuxième mère.

Pendant trois ans, j'ai tout essayé : la douceur, la gentillesse, le rentre dedans, le silence. Rien n'y fait, la Pince Coupante est rouillée du coeur. L'arrivée de Jolie Bichette aurait pu être salvatoire. De l'affection, elle en a pour notre fille. Elle en a tellement qu'à peine le seuil de la porte franchi, elle me l'arrache des bras et ne daigne me la rendre que lorsque Mari Adoré fait preuve d'autorité.

Alors, je me suis préparée à tout pour 96 heure, 5760 minutes, 345 600 secondes. Je pars avec un paquetage de combat digne des marines :

  • pour éviter les engelures : les gants de boxe ;
  • pour parer les coups bas : une bonne dose patience ;
  • pour attaquer : les talons aiguilles (merci à la keupine Bernadette) ;
  • pour faire passer le temps plus vite : le mac en priant pour que sa connexion internet ne soit pas aussi limitée qu'elle...


La Pince Coupante, je te préviens, cette fois c'est soit ça passe, soit ça casse, foi de sécateur !

En conclusion, à toutes les mères de fils unique, arrêtez d'être des castratrices en puissance. Veuillez laissez ouverte la cage aux oiseaux. Ce n'est pas parce qu'ils s'envoleront très haut qu'ils ne reviendront pas se poser de temps à autre dans le nid maternel. Sachez profiter de cette opportunité unique d'avoir une fille et surtout, Pinces Coupantes du monde entier, arrêtez de nous faire chier !

Dites les copines, qu'est ce que j'ai pu oublié ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes nuits sont plus moches que vos jours

Crédit photo
Cet article s'adresse à Jolie Bichette. Quand elle sera grande, en âge de lire et de comprendre, elle ne pourra pas dire que je ne l'avais pas prévenue ! 

Ma Jolie Bichette, 

Ton père et moi ne sommes que des humains. Oh je te vois déçue là, mais il ne faut pas. Oui, nous sommes grands (j'en profite, dans peu de temps tu me mangeras la soupe sur le crâne), nous sommes forts (nous arrivons à te porter alors que toi tu ne le peux pas), nous sommes intelligents (nous ne nous trompons pas quand il faut mettre le cube dans le trou carré et le cylindre dans le trou rond, mais t'inquiète, toi aussi tu sauras le faire un jour) mais nous ne sommes pas pour autant des dieux.

Ton père et moi adorons passer du temps avec toi. Nous délaissons toutes nos petites activités pour :
  • t'emmener à la piscine (non, nous ne voulons pas te noyer, arrête de croire tout ce que te raconte ta grand-mère) ;
  • te faire découvrir ce qui t'entoure et bien plus encore ; 
  • jouer sur le tapis (et surtout ranger tout ton bazar une fois que tu es passée à autre chose) ;
  • te faire marcher, trotter, galoper (en sacrifiant l'état général de notre colonne vertébrale) ;
  • te promener des kilomètres et des kilomètres en poussette (ça tu nous le revaudras quand nous serons très très vieux).

Ton père et moi adorons te faire à manger. Ta tambouille est parfois bien meilleure que la nôtre. Nous mitonnons avec amour les purées, compotes et petits gâteaux que tu engloutis goulument (là aussi, ma chérie, tu le feras pour nous quand nos dentiers resteront dans un verre avec du stéradent).

Mais pour faire tout ça, mon amour de petite fille, nous avons besoin d'être en vie ! Je t'explique, il y a une étude anglaise de l'université de Warwick qui dit que les personnes qui dorment moins de 6 heures par nuit auraient 12% de risques supplémentaires de mourir de manière prématurée par rapport à celles dont le temps de sommeil varie entre 6 et 8 heures.

Alors, Jolie Bichette, toi qui étais si mignonne quand tu étais un tout petit bébé, bien sage qui faisait tes nuits sans crier gare (ou aéroport d'ailleurs), aurais-tu l'extrême obligeance de revenir à ce rythme qui nous convenait très bien ?

Ma chérie, si jamais tu ne reviens pas à des sentiments meilleurs, sache que ton père et moi sommes déjà en train d'élaborer un plan diabolique que nous mettrons à exécution, quand, adolescente, tu souhaiteras faire la grasse matinée le week end.

Alors, Jolie Bichette, par pitié (ou par peur) laisse nous DORMIR !

Ta Fée Passie de Maman qui t'aime très fort (pour l'instant...) 

Les filles, au secours, un conseil, une menace à rajouter ? Aidez-nous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 16 octobre 2011

Chacune son tour...


Me voici mandatée par Ismeralda pour me prêter au petit jeu lancé par Leila. Faites gaffe les copines, ça va être votre tour ...


-Attrapez le livre le plus proche, allez à la page 18 et écrivez la 4ème ligne:
"C'est pourquoi les textes choisis comme guides pour penser la domestication et l'élevage des animaux renvoient à l'éthologie et à l'anthropologie." Bien-être animal et travail en élevage de Jocelyne Porcher.

-Sans vérifier, devinez quelle heure est-il?
14h42
-Vérifiez :
14:39 (trop forte la fille !!!)

-Que portez-vous?
Jean's, chemise rose et gilet marron.

-Avant de répondre à ce questionnaire, que faisiez vous ?
Je répondais à mes commentaires (et du coup je suis super à la bourre, les filles je reviens tout de suite).

-Quel bruit entendez-vous à part celui de l'ordinateur?
Le tic-tac de l'horloge de la cuisine (c'est bon le silence quand on sort de cours !).

-Quand êtes-vous sortie la dernière fois, qu'avez-vous fait ?
Toute la matinée, en cours et au milieu des prairies avec une bande de ruminants (et je ne parle pas de mes élèves).

-Avez-vous rêvé cette nuit?
Pas de chevreuil, pas de mes élèves, de Jolie Bichette qui allait à l'école (précoce pour ses 10 mois) et qui était en retard à la sortie.

-Quand avez-vous ri la dernière fois?
Avec mes collègues à la cantine et avec la bouche pleine de choucroute. Merci à Véronique P. d'exister, elle nous fera toujours bien rire, à son insu...

-Qu'y a t'il sur les murs de la pièce où vous êtes?
Des natures mortes ringardes mais que Mari Adoré ne veut pas décrocher... Si vous avez un truc pour le faire changer d'avis, je prends !

-Si vous deveniez multimillionnaire dans la nuit, quelle est la première chose que vous achèteriez?
Une belle et grande maison du côté de Sarlat.

C'est beau, non ?

-Quel est le dernier film que vous ayez vu ?
  Habemus Papam (génial, drôle, excellent)

-Que pensez-vous de ce questionnaire?
Bien sympathique ma foi, hâte de lire vos bêtises les copines !

-Dites-nous quelque chose de vous que ne savons pas encore : 
Je suis une fumeuse invétérée qui ne cesse pas d'essayer d'arrêter de fumer.

-Quel serait le prénom de votre enfant si c'était une fille?
Pour la deuxième ça sera Margaux

-Et si c'était un garçon ?
Cyprien

- Avez-vous déjà pensé à vivre à l'étranger?
Oui... Canada, Japon...

- Que voudriez-vous que Dieu vous dise lorsque vous franchirez les portes du paradis?
Salut poulette, c'est par ici qu'on rigole !

-Si vous pouviez changer quelque chose dans le monde en dehors de la culpabilité et la politique, que changeriez-vous?
La couleur de la voiture du facteur, je trouve ce jaune un peu trop criard !

-Aimez-vous danser?
Rock, rock et encore rock !

-Quelle est la dernière chose que vous ayez regardée à la télévision ?
Master Chef (et oui Annabelle, Fred a bien le yeux qui sentent le cul !)

-Quelles sont les 5 personnes qui doivent prendre le relais sur leur blog ?

Et vous les copines, vous avez déjà ri avec de la choucroute plein le bec ?

p.s. : Une envie de "C'est pas du tout ça", c'est par ici !
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 14 octobre 2011

Quand les dauphins me poursuivent ...

Ce n'est pas possible, il y a un truc, un message subliminal ou quelque chose dans le style ! Ma vie tourne autour des dauphins. Vous vous souvenez que certains de mes élèves avaient décidé de me parler de la domestication du dauphin (c'est ici) et là, en faisant le tour des films à sortir dans les jours à venir, mon sang ne fait qu'un tour,  je tombe sur ça :

Imaginez un jeune dauphin en train de vivre tranquillement sa vie de mammifère marin qui se fait prendre dans un casier à crabe et se blesse grièvement la queue.
Découvert par un jeune garçon, il est recueilli à l'hôpital Clearwater pour les espèces marines où il est baptisé Winter.
S'il perd sa queue, c'est la mort assurée. Pris en charge par un biologiste marin passionné et un prothésiste fou, entouré d'affection par le jeune garçon qui l'a trouvé, Winter sera sauvé.

Pour émouvoir la Fée Passie, il n'en fallait pas plus : un animal blessé (je pleure comme une madeleine en regardant Rox et Rouky, je m'effondre devant l'Ours et je tuerai Cruella si elle arrivait à toucher à l'un des 101 dalmatiens), des enfants qui s'investissent et une happy end (non parce que moi, les trucs qui finissent mal, ça ne me détend pas).


Bon vous allez me dire un film fleur bleue de plus... Et bien non, on ne restreint pas pas cette histoire vraie à son côté fleur bleue, il y a de l'ouverture vers le progrès dans ce film : de l'espoir pour des milliers de personnes handicapées, et une bonne dose d'humour, de courage et de pugnacité.

Et puis, il y a les acteurs : le craquant Harry Connick Jr (qu'il fasse de la musique ou du cinéma, lui, je l'aime), Ashley Judd (Missing) et la légende, le grand, l'immense Morgan Freeman ! 

Alors, si vous ne savez pas quoi allez voir en novembre au ciné, que vous avez des bouts de choux avides de 3D, filez voir "L'incroyable histoire de Winter le dauphin".  Sortie dans les salles obscures : le 2 novembre.

Si vous voulez en savoir plus, allez jeter un oeil chez Warner Bros et comme je suis sympa et très partageuse, je vous laisse devant la bande-annonce !



L'incroyable histoire de Winter le dauphin -... par WarnerBrosPicturesFrance


Et vous, un animal qui vous colle à la peau ? (je m'attends à tout !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Liste des moments de vie #6



Oh pinaise, ça fait bien longtemps que je n'ai pas fait ma liste. Pour Franny et vous les copines, la voici à la mode cool !
Liste : *6*
Date : 14 octobre 2011

Je pense... que je viens de passer une semaine détendue et que les tornades reviennent de stage dès lundi. Heureusement qu'ils ne lisent pas les blogs de mamans, sinon ils comprendraient que je suis ravie de les retrouver.

Je remercie ... mes collègues de m'avoir foutu une paix royale pendant cette semaine, mais ça, ça cache quelque chose...

J'espère ... que ma Pince Coupante est en train de faire sa liste de bonnes résolutions car, dans moins de 15 jours nous serons nez à nez et ça peut saigner (surtout le nez, j'adore m'attaquer aux nez !)

Je suis habillée ... normalement : jean's, top à manches longues et pull chauve-souris.

Je lis ... 

Allez savoir pourquoi les gens s'acharnent à offrir des "trucs" poule, vache ou mouton à Jolie Bichette. Ce détail mis de côté, je vous le recommande, c'est hautement enrichissant !

J'écoute ... les poussins qui gazouillent, c'est charmant, bucolique à souhait et pas du tout stressant.

Hier j'ai regardé ... pas grand chose, je ne m'en souviens même plus... C'est quoi le prénom de M. Alzheimer ?

Je vois par la fenêtre ... les arbres qui se déplument et les poules qui perdent leurs feuilles (ou l'inverse)...

J'entends dans ma maison ... Evitoutouchien qui gratte le tapis avant de se coucher et qui va prendre mon pied au postérieur si elle continue !

Je sens dans ma cuisine ... l'odeur de ma purée patate-courge butternut, un délice, vous voulez la recette ?

Je crée ... un nouveau design pour cet endroit. Pas toute seule, avec une nana bourrée de talent mais ça, je vous en reparlerez plus tard.

Je dois faire avant ma prochaine liste ... ranger les fringues d'été et sortir celles de la collection automne-hiver.

Je partage une citation ... L'enseignement n'est point de te parler mais de te conduire. (Antoine de Saint-Exupéry)

Je partage un blog... Mon blog de bébé parce que c'est une vraie tuerie !

Un article de ce blog en particulier ... Au commencement

Je partage une photo prise dans la semaine  dernière ...

Faut-il rajouter quelque chose ?


Vous misez sur qui pour le combat Pince Coupante versus Fée Passie ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...