mercredi 31 août 2011

C'est pas du tout ça ! #5

Vous ne trouvez pas que l'on serait bien "Parties en lune de miel" avec Mowgouaille ou DarkGally. Cette semaine encore, d'après le vote unanime des participantes, c'est encore La Mère Cane qui nous coiffe toutes au poteau (tiens, tiens, ça pourrait en être une...). 

Cette semaine, nous avons l'extrême honneur d'accueillir dans nos rangs la célébrissime Kiara. C'est elle qui nous donne le ton en nous proposant de creuser les méninges sur... "Etre le bouc émissaire". Sympa comme programme, merci Kiara ! 

Vous connaissez le fonctionnement : vous avez jusqu'à mardi soir prochain pour donner votre explication (tordue de préférence) à cette expression et me mettre le lien (n'oubliez pas, hein !) en commentaire.

L'expression "Etre le bouc émissaire", provient d'un essai de fable de Jean de La Fontaine. Je vais donc vous la livrer ici. Quand vous l'aurez lue, vous comprendrez pourquoi c'est "Le Corbeau et le Renard" qui nous fut inculquée pendant notre enfance.

Maitre le bouc, dans son parc cloitré, 
Regardait par sa clôture les autres animaux.
Maître Taureau, par ses vaches excité, 
Lui tint à peu près ce langage :
"Hé ! bonjour Monsieur du Bouc.
Admirez ma cour et mes petits veaux !
Sans mentir, si votre pucelage
Se rapporte à votre parfumage (pas très fort en rime le La Fontaine),
Vous êtes le Siffredi de nos pâturages. " (et visionnaire en plus !) 

A ces mots le bouc ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa virilité,
il va honorer une biquette tachetée.
Le Taureau le défit et dit : "Mon bon Monsieur,
Si un chevreau, de cette union ne nait pas, 
Vous serez une misère."

Cinq mois passèrent,
Et malheureusement le bouc fut misère.

Le titre de cet embryon de fable était bien évidemment "Le Bouc est misère" mais mal recopié par un jeune élève, il s'est transformé en "Le Bouc émissaire".

Et pour vous, quelle est l'explication de l'expression "Etre le bouc émissaire" ?

p.s. : Spéciale dédicace à CBC...

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 30 août 2011

Quand les poules auront des dents

"Quand les poules auront des dents" pourrait très bien être une expression digne d'un "C'est pas du tout ça", mais non ce n'est pas du tout celle de demain.

Pour tous, "quand les poules auront des dents" signifie jamais. Cependant, à l'éclosion les poussins ont des dents. Enfin une seule, le diamant qui sert à casser la coquille et qui tombera dès que le jeunot commencera à se nourrir.

L'escargot, tout baveux qu'il est, est muni d'une multitude de dents qui sont toutes rassemblées sur sa langue râpeuse zoologiquement appelée radula. Je le concède, avoir une radula ce n'est pas ce qu'il y a de plus glamour, mais ce sont des dents quand même.


Alors, Jolie Bichette, tu ne vas pas me dire que tu n'es pas aussi évoluée qu'un volatile ou qu'un simple gastéropode ! Montre nous tes dents ! Parce que là, ma petite chérie, ta Fée Passie de maman a épuisé toutes ses vannes sur ton absence de ratiches.

Jolie Bichette, que dit Maman quand la dame lui dit : " A neuf mois, elle n'est pas normale ta fille, elle n'a pas de dent..." ? 
Et bien, Maman répond : " Ben non elle n'est pas normale, la preuve c'est moi que l'on a pris en doublure corps pour Sigourney Weaver dans Allien !"

Jolie Bichette, que dit Maman quand le monsieur lui dit "Elle n'est pas un peu en retard ? A neuf mois, mon Kevin il en avait déjà 4 !" ?  
Et bien, Maman répond : "Oh, vous savez il n'est que trois heures moins le quart...".

Jolie Bichette, regarde comme il a l'air heureux avec ses DENTS !

Jolie Bichette, que dit Maman quand une personne bien intentionnée lui donne de bons conseils comme : "Tu devrais essayer de lui frotter les gencives avec un morceau de sucre, ça les fait sortir..."
Et bien, Maman répond : "Oh vous savez, nous on attaque directement au papier de verre, ça va plus vite".

Jolie Bichette, que dit Maman quand une madame Irma en puissance lui demande : "Et c'est pour quand la première dent ?" ?
Et bien, Maman répond : "Oh, vous savez, je pense qu'elle passera son bac et son permis avant d'avoir des dents...".

Jolie Bichette, que dit Maman quand la petite mamie du magasin lui dit : "Mais sans dent, qu'est ce qu'elle peut manger ?" ?
Et bien, Maman dit : " Ben rien, d'ailleurs ça se voit, elle est maigre ! Par contre, dès qu'elle en aura une, elle s'attaquera à une grosse entrecôte...".

Au secours, les copines, je suis foutue je n'ai plus d'argument qui tue. Vous me passez les vôtres ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 29 août 2011

Un pavé dans la mare #1

Elle devient incontournable la canette ! Elle ose aujourd'hui lancer son pavé dans la mare, pas la sienne mais celle du voisine histoire de limiter le ménage dans les plantes. 

Quand La mère Cane part en croisade contre les Cons, les Bien Pensants, les Langues de Vipère (désolée ma Lili !!!) ça décoiffe comme Irène frôlant New York. 

Elle nous a invité à rouspéter ouvertement contre les empêcheurs de penser en rond, alors voici mon pavé dans la mare.

A toutes les Biens Pensantes (souvent nulli) qui me regardent des pieds à la tête en pensant si fort (je les entends ! ) que j'ai encore du poids à perdre de ma grossesse, ce pavé est pour vous.

A la réflexion sanglante "Tu devrais aller en salle à la rentrée ! ", j'ai envie demander quel est le film conseillé.

A celles dont les yeux s'exorbitent quand je ne choisis pas un pantalon en taille 36 mais plutôt en taille 38, j'ai envie de dire que la taille 14 ans ça va avec les UV et le maquillage de scène (pour rester polie). Et merdum un 38 pour mon mètre soixante ce n'est pas si dramatique.

A celles qui comptent les calories à chacun de mes coups de fourchettes, celles qui feraient trembler de peur un Inquisiteur, j'ai envie de rappeler que j'escalade bravement 35 marches pour me rendre au donjon de ma Jolie Bichette et ce, en courant et au moins 20 fois par jour.

Au final, à toutes celles qui pensent que l'on doit obligatoirement se sentir mal avec 3 petits kilos de trop, que l'on se sent moche avec des nos petits bourrelets, j'ai juste envie de dire : "Enfantez et après vous verrez ! "

Et vous, c'est quoi votre pavé dans la mare ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le premier enfant

Avoir un premier enfant, c'est magique. Vous passez de nulli à primi en faisant la liste de ce que vous étiez avant et de ce que vous êtes devenues dès que le gnome ou la gnomette a pointé son joli museau.   Je ne me lancerai pas dans ce comparatif car d'autres l'ont déjà fait avec brio (ma préférence va à ma copine qui cause beaucoup). 



Avoir un premier enfant, ça vous change le statut
De la jeune (ou moins jeune) adulte que vous étiez vous devenez une femme, une mère, un être extrêmement respectable et même une vieille. Je m'explique pour la dernière assertion : un jour, mon oreille traîne (comme d'habitude) dans les couloirs du lycée et j'entends mes BTS faire la liste de leurs invités à la prochaine soirée qu'ils organisent. Mon nom est lancé sur le tapis par une jolie blondinette et, là, tombe la sentence : "La Fée Passie ??? Ben non, elle est vieille, elle a une fille"!

Vieille comme ça ???

Avoir un premier enfant, ça vous change le corps
Peu importe la silhouette qui fut la vôtre avant (brindille ou branche bien solide), vous devez vous faire à celle qui est la vôtre maintenant (que les frimeuses qui ont récupéré leur silhouette de rêve en moins de temps qu'il faut pour le dire passent leur chemin !).  Dites adieu à vos courbes harmonieuses pour embrasser vos rondeurs qui peuvent l'être beaucoup moins. En illustration, une autre petite phrase assassine proférée par une de mes chères têtes blondes : "Madame La Fée, vous avez un autre bébé dans votre ventre ? J'vous demande ça parce que votre petit haut le met bien en évidence"... (ne rien dire, ne pas hurler, ne pas pleurer).

Assumer ses rondeurs ! Plus facile à dire qu'à faire !!!

Avoir un premier enfant, ça vous change l'amour
Avant lui ou elle, vous aimiez passionnément, momentanément ou petitement. Maintenant vous aimez intemporellement, fidèlement et parfois même jalousement.


Avoir un premier enfant, ça vous change le vocabulaire
Avant vous parliez shopping, soirées, philosophie ou vache (ça c'est pour moi). Maintenant vous maîtrisez à fond les termes de portage, biberon/tétées, couches, nounou... Il est clair que ça fait moins bien en société mais ça aussi ça a changé.

Ou activités de vocabulaire pour tous les parents !

Avoir un premier enfant, ça vous change les relations
Là, sans même le vouloir vous opérez un tri. Enfin non, ce n'est pas vous qui le faites mais vos anciennes relations. Vous pouvez bien souvent faire une croix sur les couples de nulli qui vous regardent de biais lorsque vous rompez le fil d'une conversation passionnante parce que le popotin doré de la prunelle de vos yeux commence à devenir très malodorant. Seuls, les "déjà parents" que vous n'avez pas snobés quand vous étiez vous-mêmes un couple de "nulli-concons" sont ravis de vous avoir à leur table ou sur leur canapé.

Mais non, vous n'êtes pas un vilain petit canard !

En synthèse, avoir un premier enfant, ça vous change la vie.

Ma grande question du moment : et avoir un deuxième enfant ça fait quoi ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 28 août 2011

L'activité délirante des vacances (résultats du concours Bourgogne inside))

Il est grand temps de vous révéler ce qui vous a, je n'en doute pas, tous et toutes tenus en haleine. Qu'a fait la Fée Passie de si délirant pendant ses vacances en Bourgogne ?

A la base, l'activité du 15 août (encore, ça me poursuit...) devait juste satisfaire ma passion pour grottes et autres gouffres. Mari Adoré m'avait promis de me montrer les grottes de Bèze (rien que pour le nom de la commune ça valait le détour). 

Voilà ce que je devais voir...

Avant notre départ, pour avoir un avant-goût de ce que mes mirettes allaient pouvoir admirer, j'ai fouillé la toile. Des jolies photos de la grotte, j'en ai trouvées mais je suis aussi tombée sur une information capitale. Tous les 15 août, à Bèze, se tient une manifestation qui vaut son pesant de cacahouètes. Ni une, ni deux, la décision était prise, le 15 août nous irons à Bèze.

Bèze, joli port de pêche

De grotte, nous n'en avons point vu. En effet, les prorpiétaires ont subitement décidé (sans nous prévenir, quelle honte) de ne plus autoriser la présence des Evitoutouchiens. Du coup, ne voulant pas laisser le dit Evitoutouchien se lyophiliser dans la voiture nous avons abdiqué pour la grotte, mais pas pour le reste. A Bèze, le 15 août, il y avait la foire aux... 


La Foire aux andouilles et aux cornichons ! Ne vous demandez pas ce qui m'est passé par la tête, je ne le sais pas moi-même. Certainement un désir profond d'être élue miss Andouille ! Pour l'occasion, dégustation d'andouilles et cornichons mais aussi de moutarde (normal, si près de Dijon) et de gloubiboulga. 

Car, oui, Mesdames et Messieurs, Casimir était là ...


Comment dire... Euh... non franchement je ne sais pas ! Les vacances c'est fait pour se détendre le cerveau non ? Et bien voilà, la Fée Passie s'est détendue, s'est beaucoup moqué (pas bien, pas bien du tout) et a ri jaune (voire orange...).

Voilà, vous savez tout. Maintenant, passons à la révélation du nom de la gagnante du concours qui recevra très rapidement son cadeau-surprise.

Des idées brillantes, j'en ai eu quelques unes en commentaires. N'ayant pas pu départager deux participantes, Mari Adoré et moi tenons à féliciter Maman bavarde et La Maman du Marmouzet pour leurs idées géniales. 

"Z'allez boire du vin sur un pédalo moisi attaqué par des escargots et poursuivis par des poivrots !" pour la Maman du Marmouzet.

"Sinon, je suis persuadée que Mari adoré, jolie bichette et toi allez vivre un moment formidable en vous transformant pour la journée en escargots. La coquille est fournie dès le point de départ. Le but du jeu, baver le plus possible. (en ce moment, je pense que c'est jolie Bichette qui gagne). Celui ou celle qui a rempli le plus rapidement son tonneau de bave doit ensuite ramper (encore une fois, avantage à Jolie bichette) le long d'une route (la célèbre course d'escargots), en faisant attention aux chaussures géantes qui risquent de s'abattre à tout moment(parce qu'il faut bien quelques pièges quand même). Vous finissez, après avoir mangé des feuilles moutardées, par passer la nuit dans votre coquille (bien sûr, grâce à vos antennes, vous aurez la télé dans votre demeure.)" pour Maman bavarde.

Les filles, faites moi parvenir vos adresses par mail (lafeepassie@gmail.com) pour que je puisse vous envoyer rapidement votre surprise.

Franchement, ce n'était pas top délirant ???

p.s. : Vous avez jusqu'à mardi soir pour vous lancer dans le "C'est pas du tout ça" de la semaine en nous donnant votre explication de l'expression : "Partir en lune de miel".

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 26 août 2011

Liste des moments de vie #3

A une semaine de la rentrée des profs, une petite liste des moments de vie s'impose !



Liste : *3*
Date : 26 août 2011

Je pense à ... la proposition que je viens d'accepter : être prof principale d'une classe de terribles ados morveux fans de vaches ! On va bien s'entendre !

Je remercie ... Mari Adoré d'avoir invité Proviseur et Proviseur adjoint à dîner hier soir : quatre heures de cuisine et deux heures de ménage pour un repas englouti en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire !

J'espère ... que mes collègues auront grandi pendant leurs deux mois de vacances parce que je n'ai pas envie de les voir se tirer les nattes à la récré.

Je suis habillée ... là, oui je suis habillée en tenue de vacancière mais, horreur, je n'ai rien à me mettre pour la rentrée !

Je lis ... 

Passionnant, vraiment passionnant, vous devriez essayer !


J'écoute ... la tondeuse sur les pelouses du lycée (les joies du logement de fonction).

Hier j'ai regardé ... rien du tout, rapport au dîner hiérarchique.

Je vois par la fenêtre ... ma cour encore vide pour une petite semaine.

J'entends dans ma maison ... Hercule Poirot qui bavarde avec Miss Lemon (deux heures de colle pour bavardage !).

Je sens dans ma cuisine ... rien, je ne veux plus la voir, l'entendre ni même la sentir cette cuisine, rappot au dîner précédemment cité.

Je crée ... mes cours, mais là je suis vraiment à la bourre.

Je dois faire avant ma prochaine liste ... faire du shopping pour ne pas effrayer mes chers élèves.

Je partage une citation ... Qui a eu cette idée folle, un jour d'inventer l'école ?

Je partage un blog... celui de Marilou, telle quelle...
Un article de ce blog en particulier ... Jamais 2 sans 3...

Je partage une photo prise dans la semaine ... pas de photo cette semaine !

Vous ne trouvez pas qu'il serait temps que je retourne au lycée ?

Toutes les autres listes chez Franny !
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 25 août 2011

Je la HAIS !

Je la hais, je vous dis, je la HAIS ! 

ELLE est pourtant plus petite que moi (si si, c'est possible), plus vieille que moi (là aussi, c'est possible), pourtant, je la HAIS.


Aujourd'hui, c'est à cause d'ELLE que je tourne en rond, que je ne tourne pas rond, à cause d'ELLE que je m'adonne à mon vice nicotiné, à cause d'ELLE que ma cafetière va rendre l'âme.

Je la HAIS !

Aujourd'hui c'est ELLE qui va être couverte de caresses et de sourires, ELLE qui va rayonner de bonheur et moi, pauvre chose, je suis toute morne, toute triste, toute larmoyante. Je la HAIS !

A cause d'ELLE, la maison est clinquante, le linge repassé, la vaisselle faite et refaite.

Pourtant, c'est moi qui l'ai choisie, moi qui l'ai voulue mais là, je la HAIS.

Nounou, si tu me lis, je te HAIS. Il fallait bien que ce jour arrive, que je te redonne un peu la prunelle de mes yeux pour que la semaine prochaine ne soit pas trop dure mais là franchement, je te HAIS. Presque deux mois rien que Jolie Bichette et moi et là, j'ai l'impression que tu m'as coupé un bras.

Nounou, j'espère que ma douceur se sera transformé en petit diable, qu'elle aura rouspété et craché toute sa purée ! J'espère que la poussette se sera coincée, que le biberon aura dégouliné ! 

Bon, les filles, retenez moi ou je fais un malheur !

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 24 août 2011

C'est pas du tout ça ! #4

Le "C'est pas du tout ça : ça ne casse pas trois pattes à un canard" de la semaine dernière vous a inspiré ! Premier prix à La Mère Cane qui a vraiment cassé la baraque (normal, on parlait de ses congénères). Du coup, cette semaine, c'est elle qui nous propose son expression.

Au programme de la semaine (vous avez jusqu'à mardi prochain pour vous triturer le cerveau et me mettre en commentaire le lien de votre explication), un "truc bien sympa" : " Partir en lune de miel" .


Une fois n'est pas coutume, nous allons remonter, aujourd'hui encore, de quelques dizaines de millénaires pour comprendre l'origine de cette expression.

il y a quelques 35 000 ans, nos ancêtres les Cro-Magnons ne faisaient pas encore leurs courses en ligne (hein, ma bavarde !!!) et devaient se donner bien du mal pour remplir leurs estomacs préhistoriques. Toutes les semaines, les hommes valides du clan se regroupaient et cumulaient leurs forces (et leur intelligence...) pour ramener la pitance auprès du feu.

Malheureusement, pendant des siècles et des siècles, le groupe de vaillants costauds se voyait décimé à chaque sortie. Le responsable ? Toujours le même : l'Ours. 

Le sorcier du clan Pafollamouch', agacé par les pleurs de femmes ayant perdu leur homme, décida de se pencher sur le problème et se mit en quête d'une solution au carnage des plantigrades. Comme à son habitude, il observa le vol des oiseaux, la place des étoiles dans le ciel, le flot du cours d'eau coulant au pied de sa grotte. Il s'arrêta sur l'aspect de la lune.

En effet, force était de constater que les trois jours suivant la pleine lune, les abeilles délaissez plus facilement leur essaim ce qui laissait le champ libre à l'ours pour aller y récupérer le miel. Le Winnie préhistorique occupé à la collecte de son or doré, laissait donc en paix les valeureux chasseurs. Ainsi, ces derniers revenaient au grand complet  au grand plaisir de leurs femmes.

Cet ours-là ferait-il du mal à une petite mouche ?

A partir de ce jour, les hommes des cavernes "partirent en lune de miel" et purent bénéficier,à leur retour, d'un accueil toujours charnel de leurs douces (et poilues) moitiés.

Et pour vous, quelle est l'explication de "Partir en lune de miel" ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 23 août 2011

Cluedo ou dîner de cons ?

Valises déballées, machine à laver retrouvée, fil à linge surchargé, ménage OK, c'est parti, je peux bloguer ! 

J'ai des tonnes de choses à raconter : l'activité délirante, une entrevue surprise avec ma Pince Coupante, jolies visites, beaux paysages... mais pour l'instant on va s'attaquer à notre première soirée de vacances.

Retour rapide... Voilà, nous sommes calés ! Départ pour la Bourgogne le 12 août avec passage obligatoire chez ma copine Isa pour la voir une dernière fois et demi avec son gros bidou et sa Bubulle à l'intérieur. Un petit papotage express avec promesse de déjeuner ensemble le lendemain midi et hop direction le manoir qui nous sert de chambre d'hôtes. Sur la photo du site : une bien jolie bâtisse ; en réalité : un peu moins claquante mais un endroit qui reste pour le moins charmant. 


Fichier hébergé par Archive-Host.com

En me trouvant devant la façade, je me suis tout de suite imaginée dans le manoir de M. Lenoir, entourée de personnages aux noms colorés. Pour me confirmer dans mon impression, notre hôtesse nous octroye la chambre couleur moutarde. J'imagine déjà Mari Adoré en costume de colonel version coloniale (ho ho ho !), Jolie Bichette à la mode des années 30 et moi avec un fume-cigarette très chic.

Fichier hébergé par Archive-Host.com
On serait beaux comme ça, non ?

Nous nous rendons au repas dans la véranda (véridique) armés :
  • d'une vache en peluche pour Jolie Bichette ;
  • d'un biberon et d'une petite purée pour Mari Adoré :
  • de couches et liniment pour la Fée Passie.

Déjà installés à table : 

  • Mme Leblanc et M. Prunelle : un couple de belges néerlandophones parlant très bien français et fans de feu Amy Winehouse ;
  • Mme Chose et Docteur Olive : un couple de Versaillais "bien prout-prout", se vouvoyant à tour de bras ;
  • et arrivés en retard : Mme Pervenche et Professeur Violet : un autre couple de Parisiens au GPS farceur.

Jusque là, vous allez me dire que tout ça ressemble fortement à une bonne vieille partie de Cluedo et vous auriez raison. Nous le pensions aussi fortement jusqu'à ce que nous comprenions que la famille Passie n'était pas digne d'intérêt étant donné notre jeune âge (moyenne d'âge à table sans nous : 65 ans au bas mot).


Ensuite, le Docteur Olive a ouvert la bouche pour impressionner le tout frais arrivé Professeur Violet. Là, il se met à lui parler du Connétable Machin-Truc qui a fait des exploits dans la région. Il m'a fallu un bon moment pour revenir sur la fonction d'un Connétable, mon esprit cartésien en était resté aux sardines.

Fichier hébergé par Archive-Host.com


Le Professeur Violet, se sentant pris à la gorge par cet étalage de culture, surenchérit dans le grotesque et demande au Docteur Olive s'il est capable de citer les 11 crus en Beaujolais. Il ponctue même sa question par un "Et toc ! ".

Le Docteur Olive, désarçonné par la rebiffade du Professeur Violet, se retourne vers Mme Leblanc et lui pique sa bouteille de vin. Mme Chose, pour sa part, tente veinement de venir au secours de son Connétable de mari en changeant de conversation et critiquant le plat (délicieux, au demeurant) de quenelles lyonnaises apportées par notre hôtesse.

A ce moment, Mari Adoré est écarlate et se mord l'intérieur de la joue pour ne pas rire. Jolie Bichette est imperturbable et scande avec conviction "Na na na, da da da". Quant à moi, je contemple ce tableau digne d'intégrer le film de Francis Veber. Je me demande même lequel des convives va nous sortir sa maquette en allumettes du dessous de la table.

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Maintenant à vous de jouer : qui a tué M. Lenoir, dans quelle pièce et avec quelle arme ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 19 août 2011

Liste des moments de vie #2

Une petite liste de vacances ça vous dit ? Moi ça me dit ! Si la mienne vous a plu, allez faire un tour chez Franny, elle en recense plein d'autres bien sympathiques.



Liste : *2*
Date : 19 août 2011

Je pense à ... cette journée fabuleuse qui m'attend demain. Car demain, youpi (...) je suis de mariage. Sous la canicule, avec un bébé de 9 mois et une bonne centaine de personnes que je n'ai jamais vu (merci Mari Adoré).

Je remercie ... Madame soleil d'avoir veillé sur nous pendant cette semaine et du coup d'avoir rendu inutiles les K-way oubliés à la maison !

J'espère ... que ma chère proviseur adjoint m'aura concocté un emploi deu temps sympa (ça sent la rentrée !).

Je suis habillée ... parce qu'il le faut bien mais je vous assure qu'il fait déjà bien trop chaud à 9h ce matin.

Je lis ... toujours le dernier Giacometti et Ravenne : Le septième templier. Il est top ce bouquin mais je n'avance pas, j'ai l'oeil collé à l'appareil photo à longueur de journée.

J'écoute ... les camions qui passent à toute blinde sur la route. Note pour l'année prochaine, choisir un gîte reculé, très reculé !

Hier j'ai regardé ... C'est plus que les vacances. Merci France 2 d'avoir pondu ce programme pas trop truffe qui m'a fait passé un bon moment avec mon ventilateur.

Je vois par la fenêtre ... rien, strictement rien, la vitre est en verre granité.

J'entends dans ma maison ... Doudours qui chante sa chanson. Elle me tape sur le système cette chanson !

Je sens dans ma cuisine ... l'odeur du café chaud.

Je crée ... un énorme album photos. Le tri va être affreux à faire.

Je dois faire avant ma prochaine liste ... appeler Nounou pour confirmer qu'elle récupère la prunelle de mes yeux en milieu de semaine prochaine.

Je partage une citation ... Il fait beau et chaud (contrepètrie belge).

Je partage un blog... celui de La Maman du Marmouzet
Un article de ce blog en particulier ... La malédiction

Je partage une photo prise dans la semaine ... un truc surréaliste, j'ai croisé Casimir !



 Et vous, il y a quoi sur votre liste ?

Tentez votre chance et faites nous rire pour gagner un cadeau surprise au jeu des Vacances de la Fée !
Pour les retardataires, il est encore temps de vous lancer dans le "C'est pas du tout ça" de cette semaine, c'est ici.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 17 août 2011

C'est pas du tout ça ! #3

On attaque par le debriefing de la semaine dernière. Merci aux "particirésistates" du mois d'Août et félicitations pour leurs oeuvres. Mon coup de coeur de la semaine va, cette fois à DarkGally, qui nous a pondu un petit trésor. Certaines ont même bravé le courroux de leurs hommes pour donner leur explication (encore une mention spéciale à MMPS) alors que d'autres ont pris le chemin des vacances et ont pu apprécier le sens commun de l'expression "les doigts de pied en éventail".

Cette semaine, l'expression sur laquelle nous allons nous pencher nous est fournie par Christelle de Top produits bébé. Et, allez savoir pourquoi, c'est encore une histoire de canard. Quelle est donc l'explication à l'expression "ça ne casse pas trois pattes à un canard" ?

Pour comprendre tout le sens de cette expression, il faut se transporter quelques 70 ans plus tôt, un jour de septembre en  1940 à Montignac en Dordogne. Ce jour là, quatre jeunes écoliers firent la découverte de l'entrée de la très célèbre grotte de Lascaux. Ils firent alors appel à leur instituteur Léon Laval qui avertit lui-même le préhistorien Henri Breuil de la découverte de cet endroit.



Lors de la visite de ce joyau de la préhistoire, ils purent admirer les très célèbres taureaux et autres cervidés et aperçurent dans un recoin d'un diverticule une bien curieuse peinture.

Des volatiles emblématiques de la région semblaient déjà être le met de prédilection des hommes de Lascaux. En effet, on ne pouvait pas se méprendre, il s'agissait bien de canards. En se rapprochant de la paroi, Henri Breuil remarqua quelque chose de bizarre :six pattes et seulement deux têtes... Deux canards  à trois pattes ! Juste à côté des donalds préhistoriques, des bolas étaient représentées. En se déplaçant vers sa droite, Breuil découvrit une autre peinture des canards mais, cette fois, avec les six pattes cassées.

En ressortant de la grotte et dans un souci de reconstitution, Breuil se décida à tester la technique de chasse au canard d'il y a 35 000 ans. Il choisit des canards bien dodus et  fit tournoyer les bolas. On ne sait pas si c'est à son acuité visuelle réduite ou à la théorie de l'évolution (regardez bien, nos canards n'ont plus 3 pattes)  qu'il faut imputer l'échec de ses jets, le fait est que les canards ont eu la vie sauve et les pattes intactes.

Ce qui est sûr, par contre, c'est qu'aujourd'hui, il est impossible de casser trois pattes à un canard.

C'est à votre tour maintenant. Cassez vous le ciboulot, bloguez votre explication de l'expression et venez partager votre lien, en commentaires de ce billet ! Vous avez jusqu'à mardi prochain.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 août 2011

Pourquoi je ne cliquerai pas ...

Vade retro satanas ! Coupez-moi le wifi, enlevez-moi le mac, arrêtez la rotation de la Terre, faites quelque chose pour moi !

Non, je ne cliquerai pas, je ne cliquerai pas sur ça :


Pourquoi ? Il y a de multiples raisons (au moins 3 recensées, donc j'ai le droit d'employer multiples) :
  • Parce que si jamais je clique, je vais tomber sur mon fil d'actus et voir quelque chose comme 528 articles et 357 messages (en seulement 3 petits jours) ça va me filer le bourdon ;
  • Parce que si jamais je clique, je vais inévitablement avoir envie d'aller jeter un coup d'oeil (approfondi) chez Unetelle ou Bidulchose. Ce qui va m'emmener implacablement chez Machinette et Louloute. Et de fil en aiguille, je me ferai un tour complet de la blogo qui explosera bien évidemment le temps qui m'est autorisé (par mon cher et tendre bourreau, mon damocles à moi, j'ai nommé Mari Adoré) ;
  • Parce que je suis sensée être en vacances et ne pas vous avoir emmené tous et toutes dans mes valises.




Alors, non, je ne cliquerai pas. Par contre, je réponds à mes commentaires ce qui me permet tout de même de regarder par un petit trou de souris ce qu'il se passe chez vous.

Allez les copines, dites moi plein de choses histoires que je vous rende la politesse !

A venir pour demain, l'épisode 3 des "C'est pas du tout ça". Les retardataires de l'épisode 2 ont encore une journée pour se rattraper.

Sinon, vous avez aussi un défi à relever ici afin de gagner un cadeau de mes vacances !

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 15 août 2011

C'est rituel


Dixit Wikipédia, le 15 Août est le 227ème jour de l'année du calendrier grégorien (le 228ème en cas d'année bissextile). Une fois rendu là, il ne nous reste plus que 138 jours pour nous dire bonne année. C'était aussi le jour du lupin (ça, ça vous fait une belle jambe ! ).

Remarquez, c'est joli le lupin...

Certains s'attacheront plus à la signification chrétienne de cette journée alors que d'autres commémoreront le débarquement allié en Provence. Sauf que nous ne sommes pas là pour un cours de catéchisme et encore moins un cours d'histoire contemporaine.

Chez la Fée Passie, cette journée chargée de sens en prend un tout autre : le 15 Août est l'anti Yom Kippour. Allez savoir pourquoi, mais depuis une bonne décennie, la journée du 15 Août est déclarée "Journée de tous les reproches". C'est en effet la date à laquelle, sur les coups de midi, je reproche à ma chère Môman tous les maux dont elle a pu me faire souffrir depuis ma naissance, c'est comme ça, c'est rituel.

Cette année, me trouvant à quelques 250 km de ma chère mère, je ne pourrais donc pas lui dresser ma listes de doléances en face à face. Donc, je vous la livre à tous et toutes :

Chère Môman,

Pourrais tu enfin m'expliquer :

  • Pourquoi m'avoir lâchement faite tomber dans un caniveau alors que je n'avais que 8 jours et demi ? Tu sais qu'il y a des moyens plus appropriés de se débarrasser d'un enfant qui feront la joie de nombreux futurs parents ;
  • Pourquoi m'avoir forcée à jouer de la guitare alors que moi je ne rêvais que de cornet à pistons ? Non, souffler dans une trompette n'a jamais déformé les joues de qui que ce soit ;
  • Pourquoi ne m'avoir autorisée qu'une seule fois à sortir (jusqu'à 23h15) à 17 ans et demi (jamais avant) pendant les vacances (en plus !!!) ? Non mais, sérieux, 23h15 c'est une heure ça pour une permission de sortie ?
  • Pourquoi ne pas m'avoir dit avant mes 25 ans que mes nounous aimaient les femmes ? Me laisser grandir dans une telle naïveté est un péché !!!

Bon j'arrête là et je m'attends à ta réponse : "Tu verras quand tu auras des enfants..." Ah ah, cette année ton excuse est toute foutue car, ça y est Jolie Bichette est là ! Alors, j'attends, j'écoute !

Et vous, quels supplices (aussi affreux que les miens, bien évidemment !) votre chère maman vous a-t-elle fait subir lorsque vous étiez enfant ?

Bon, Môman, toi aussi tu peux jouer pour avoir la chance de recevoir un cadeau surprise de nos vacances en Bourgogne.
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 13 août 2011

Liste des moments de vie #1

J'ai découvert, grâce à Quetsch, Franny et sa liste des moments de vie. J'adhère totalement donc je m'y colle !


Liste : *1*
Date : 12 août 2011

Je pense à ... ce que j'ai bien pu oublier de mettre dans les valises.

Je remercie ... Mari Adoré d'être si patient et d'être une super maman !

J'espère ... qu'il ne va pas pleuvoir parce que je n'ai pas pris de vêtement de pluie (ah, le voilà l'oubli !).

Je suis habillée ... en pyjama.

Je lis ... le dernier Giacometti et Ravenne : Le septième templier. Je suis totalement accro aux aventures du commissaire Marcas !

J'écoute ... comme Quetsch, la télé

Hier j'ai regardé ... ou plutôt j'ai subi RRRrrrr !

Je vois par la fenêtre ... mes poules sur un mur.

J'entends dans ma maison ... le babyphone qui se déclenche.

Je sens dans ma cuisine ... l'odeur du café chaud.

Je crée ... des cours pour la rentrée, il est temps de s'y mettre.

Je dois faire avant ma prochaine liste ... ma lettre de divorce avec ma complémentaire santé.

Je partage une citation ... ou plutôt un proverbe qui est ma marque à moi : "C'est la pression qui transforme le charbon en diamant"

Je partage un blog... celui de Lili la vipère
Un article de ce blog en particulier ... Ce que mon 1er accouchement m'a enseigné parce que j'ai beaucoup ri !

Je partage une photo prise dans la semaine ... Le premier bleu de Jolie Bichette et son jeu adoré.


 Et vous, il y a quoi sur votre liste ?

Tentez votre chance et faites nous rire pour gagner un cadeau surprise au jeu des Vacances de la Fée !


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 12 août 2011

A quatre roues de la Bourgogne (concours et cadeau inside)

A l'heure où vous me lisez, Mari Adoré, Jolie Bichette et la Fée Passie sont enfin sur la route des vacances direction la Bourgogne.


Pas folle la guêpe, on ne me prendra pas à partir un samedi de chassé croisé. Nous partons donc tranquilles peinards en avant première et nous aurons le bonheur de passer une première nuit à la mode manoir.

Bon, une nuit seulement, parce qu’après nous rejoignons un gîte moins aristocratique mais muni de tout le confort nécessaire et proposant même une connexion wifi (top de la futilité aux yeux de Mari Adoré).

Plein de "trucs super sympathiques" au programme, notamment un mariage le week end prochain. Mais avant les noces nous aurons la chance de faire un tas de visites (avec poussette et petit chien accepté) très intéressantes.

C'est là qu'intervient le concours. J'avais adoré celui de Mamanbavarde pendant ses vacances du mois de juin alors, je lui pique un peu le concept en lui laissant bien évidemment les droits d'auteur.

J'ai dit que nous allions avoir des tas de visites intéressantes mais aussi certaines assez délirantes. Donc, donc, à vous de trouver (ou d'imaginer) l'activité ou la visite la plus délirante de notre programme bourguignon.

Vous gagnez quoi ? Là aussi, je pique la bonne idée de ma bavarde préférée et je ne vous dis pas ce que vous gagnerez. Surprise... Tout ce qui est sûr c'est que le cadeau sera en rapport avec la visite ou l'activité !


Comment faire pour jouer ? Très simple : vous me laissez en commentaire (ou par mail à l'adresse suivante : lafeepassie@gmail.com) votre idée brillante de notre visite/activité délirante avant le 22 août.

Mari Adoré et moi nous pencherons attentivement sur vos réponses (pour ça, il est d'accord, youhou !) et décernerons la palme à celui ou celle qui sera le plus proche de la réalité ou celui ou celle qui nous aura fait le plus rire.

Allez, hop, sortez vos neurones de vos casquettes et au boulot !

p.s. : Vous avez jusqu'à mercredi pour vous lancer dans le "C'est pas du tout ça" de la semaine.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 11 août 2011

Exceptionnel !

Non le titre n'est pas du tout exagéré (pour une fois !).
Il m'arrive un truc exceptionnel. Je suis en train de me transformer. Je passe de la procastinatrice de première à la fille super organisée.

Attention, roulements de tambour : J'AI fait les valises pour partir. Waouhhh !

Non, ne hochez pas la tête, ne passez pas votre chemin, c'est exceptionnel (bon là, je l'ai employé trois fois ce terme, je vais pouvoir passer à autre chose), les valises sont prêtes deux jours avant le départ. Je ne sais pas si c'est le fait d'avoir lu sur les blogs de mes consoeurs qu'elles étaient à la bourre dans leurs paquetages ou si c'est juste la maternité qui fait ça mais une chose est claire : les valises sont faites.

Enfin, presque... Celle de Jolie Bichette n'est pas entamée, il me reste deux ou trois petits trucs à repasser, les trousses de toilettes doivent être ensevelies dans les armoires de la salle de bain et les chaussures cachées dans le panier du chien.

Arrrrgh ! En me relisant, j'ai comme qui dirait l'impression que rien n'est prêt...

Dites moi ce que j'ai oublié, soyez sympa !

p.s. : Surtout ne faites pas comme moi, ne procrastinez pas, il vous reste deux jours pour tenter votre chance au jeu Good Goût !

p.s.2 : Désolée pour la mise en forme, blogger a décidé de n'en faire qu'à sa tête, il va y avoir de l'edit dans l'air !

Edit : Problème résolu à 16h, la mise en forme est de nouveau carrée !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 10 août 2011

C'est pas du tout ça ! #2

Avant de vous donner la deuxième expression, on attaque le débriefing de l'épisode 1.


Tout d'abord, les participantes de ce premier défi : 
Merci aux courageuses d'avoir fait fonctionner vos petites cellules grises pendant vos vacances ou pas.

MMPS a déja reçu une mention spéciale de la part de Mari Adoré, en ce qui me concerne, mon préféré " portrait craché" est celui de La Mère Cane.

Mesdames (les messieurs aussi peuvent s'y mettre), l'expression de la semaine est d'actualité, nous allons travailler sur "les doigts de pieds en éventail".


Voici mon explication "des doigts de pieds en éventail".

L'histoire se passe dans une ferme au fin fond du Gers. Une mère cane (spéciale dédicace) voit éclore les 6 oeufs qu'elle couvait avec amour et ferveur depuis 28 jours. Du statut de jeune canette, elle passe à celui de mère de famille nombreuse avec ses 6 canetons. 

Coin-coin par ci, coin-coin par là, la cane emmène ses petits près de la mare. Elle montre l'exemple et se met à l'eau. D'abord dubitatifs, les canetons prennent leur courage à deux ailes et se lancent dans le bassin. Tous, sauf un.

De la fenêtre de sa cuisine, la fermière observe la scène. Elle se félicite d'avoir une cane aussi aimante, lorsque celle-ci ressort de la mare pour encourager son caneton. Rien n'y fait, le caneton ne veut pas plonger.

La fermière se rend près de la mare et s'aperçoit que le caneton récalcitrant n'a pas les pattes palmées. Ne voulant pas avoir de vilain petit canard, la fermière chercha une solution pour rendre la nage à son caneton. Elle fouilla ses placards et en ressortit deux éventails ramenés par sa cousine d'un voyage en Chine.

Elle fixa solidement les éventails aux pattes du caneton et le posa près de la mare. Ni une, ni deux, le caneton alla rejoindre les autres et pu profiter des joies de la baignade et des séances de farniente associées.

C'est donc bien ça avoir les doigts de pieds en éventails !

Vous connaissez la marche à suivre : vous donnez votre explication de cette expression sur votre blog et vous revenez me mettre le lien en commentaire.

Et pour vous, quelle est l'explication des "doigts de pieds en éventail" ?




Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 9 août 2011

Kit Kat

Aujourd'hui, c'est tranquille Mimile, cool Raoul, c'est pause, c'est mou du genou !



Au programme : confitures, promenades, SIESTE (grrrrrr fichue insomnie) et bidouilles en tous genres.

Je reviens demain, encore plus forte avec un nouveau "C'est pas du tout ça". Faites chauffer vos neurones !

Un indice ? Bien sûr : chinoiserie...

Si vous, vous n'êtes pas en pause vous pouvez encore vous cassez le crâne sur le "C'est pas du tout ça" de la semaine dernière !

Allez, hop, à demain !

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 8 août 2011

Guide de survie à la maternité

Toujours pour les futures mamans et surtout pour Isa et Marlou Chou, voici un petit guide de survie pour la maternité.

J'imagine que vos sages-femmes ou gynéco respectifs ont certainement très bien fait leur travail et vous ont fourni LA liste. Vous savez, celle qui énumère toutes les choses dont Bébé Mignon et vous allez avoir besoin pour ce séjour en palace. Donc je passe sur les bodies, les couches, les culottes filet (un vrai truc glamour et surtout super confortable) et les pyjamas, ça vous maîtrisez.

Par contre, voici maintenant, en exclusivité, tout ce qui n'est pas sur votre liste et dont vous devrez malgré tout vous munir :

1. Une bonne dose de patience. Véritablement précieuse à partir du franchissement de la porte de votre nouveau domicile. En effet, Il faut être patiente et très polie lorsqu'après vous être approchées du comptoir des admissions, la charmante dame (ou le succulent monsieur) vous demandera si vous êtes bien sûres que c'est pour maintenant. 



Evitez de leur répondre que ça fait 12 heures que vous avez des contractions, que maintenant elles sont espacées de 2 ou 3 minutes et que vous avez lutté pour rester à la maison le plus longtemps possible. Sachez que la dame et le monsieur n'en ont rien à faire, vous économiserez donc de la salive qui vous sera plus que nécessaire plus tard. Au mieux, la dame ou le monsieur vous scruterons des pieds à la tête et se fendront (si vous n'avez pas un bidou énorme, ce qui fût mon cas) d'un : "Vous êtes sure que vous êtes enceinte ?".

2. Une pincée d'humour. Vous allez me dire qu'avec ce que vous êtes en train de douiller à cause des contractions, l'humour ce n'est pas gagné. Et bien, forcez vous ! Il vous en faudra de l'humour quand l'anesthésiste tant attendu arrivera dans votre salle de travail avec les yeux encore tous collés et la voix digne d'un rocker célèbre après une nuit blanche à la Eddy Barclay. L'humour, à ce moment là, ça fait fuir la peur. Confier votre précieuse colonne vertébrale à cette espèce de zombie est certainement un  des trucs les plus courageux que vous ferez de toute votre vie.



3. Un soupçon d'anticipation. C'est ce qu'il vous faudra pour pouvoir vous endormir entre deux visites de la sage-femme qui viendra vérifier l'ouverture de votre col, vos contractions et tutti quanti. Si vous n'avez pas fait le choix de la péridurale, je ne suis pas persuadée que la somnolence vous guettera. 


Par contre, vous pourrez toujours garder l'anticipation pour plus tard, elle sera toujours très utile pour faire une petite sieste entre deux ouvertures intempestives de la porte de votre chambre une fois Bébé Mignon hors de vous.

4.  Avoir lu et intégré tous les ouvrages de Nadine de Rothschild afin de pouvoir accueillir dignement  vos nombreux visiteurs, encore plus nombreux quand vous ne rêverez que  d'une chose : être tranquille et dormir ! Vous pouvez aussi vous offrir un perroquet à qui vous apprendrez quelques petites phrases du style "tout va bien, oui ça c'est bien passé, il/elle dort bien..." Si les animaux ne sont pas acceptés dans l'enceinte (vous vous ne l'êtes plus, vous le savez ça ?) de la maternité, un dictaphone fera très bien l'affaire.


5. Prévoir 2 ou 3 paquets de tisane verveine-camomille-sauge-mélisse. Un cocktail d'enfer pour DORMIR (c'est le fil rouge de ce billet, notez bien que ce sont les derniers moments où vous pourrez vous adonner à ce luxe). Si vous êtes résistantes à ces petites plantes, il ne vous restera plus que l'enclume pour vous calmer.



6. Acheter tout un stock de bouchons d'oreilles. Ne paniquez pas, vous pourrez toujours entendre Bébé Mignon se manifester mais les bouchons vous permettront de filtrer les conversations de l'équipe de nuit dans les couloirs. En effet, l'équipe de nuit est très, très bien réveillée la nuit alors que vous... vous voulez dormir.  


Au pire, les bouchons pourront aussi montrer toute leur efficacité en cas de belle-mère bavarde. (Achetez en, je vous assure, moi, je regrette ! ).

7. N'oubliez pas la politesse. Loin de moi l'idée que vous puissiez être rustres mais sachez décupler cette qualité. En effet, vos "s'il vous plait et merci" vous permettront de vous mettre les infirmières, sages-femmes et autres aides-soignantes dans la poche, surtout si votre voisine est du style malotru. 



Attention, ce conseil est à double tranchant. Certes vous paraîtrez sympathique et bien gentille, mais en contre partie, il faudra accepter que votre chambre devienne THE place to be !

8. Encore de la patience et un bon peu de mémoire pour supporter, comprendre et intégrer les différentes consignes, positions pour essayer de coller Bébé Mignon à votre sein. Sachez que d'une sage-femme à l'autre la méthode n'est pas la même et qu'elles prennent un malin plaisir de ce contredire entre elles. 



Soyez donc capable de relier la méthode A à l'infirmière blonde, la méthode B à la sage-femme guadeloupéenne et la méthode C au pédiatre. Ce petit conseil vous permettra d'éviter quelques sermons.

Voilà, vous pouvez boucler vos valises, vous êtes prêtes !

Dites, les filles, vous avez mis quoi de plus dans vos valises ?


Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...